31 déc. 2013

Absentéisme

En coût, l'Economiste* estime que ça touche dans les environs des 98 millions Dhs à la CNSS au titre de 2011, sachant qu'on est 40 millions de têtes, ça fait donc 2 dhs par personne qui ont été brûlés par ce phénomène.

Motivation, management, infrastructure, santé, les hypothèses et les raisons sont nombreuses et complexes aussi à étudier, si je peux me permettre d'en tirer deux familles:
  • Les raisons sur lesquelles nous pouvons agir;
  • Les raison sur lesquelles nous ne pouvons pas agir.
Dans la première famille, on peux mettre comme son nom l'indique toutes les raisons/hypothèses qui peuvent être résolues par une action de la part de l'individu ou de la société dans son sens social ou organisationnel, à titre d'exemple: si les moyens de transports y compris l'infrastructure est assez bonne, il y aurait eu moins d'absences dans les jours pluvieux de Novembre/décembre 2011 où Casablanca été bien inondée par la pluie; Ou encore, si les managers se donnent à motiver leurs équipes par le soutien, l'exemplarité, l'engagement au lieu de leur transmettre la pression qu'ils reçoivent, la work-force trouvera du bonheur à aller au travail car elle vira en chaque jour une opportunité à saisir pour avancer dans la réalisation des objectifs voir les dépasser.

Dans la secondes famille, on regroupe les cas où un incident de santé surviens, le cas où un des devoirs familiaux appel, comme la rentrée scolaires de ses enfants ou les emmener chez le médecins. 

L'absentéisme causé par ces raisons est moins gérable voir inévitable.

Croire que chaque phénomène à son opposant, j'était étonné d'apprendre que l'absentéisme a le sien aussi, c'est le sur-présentéisme, un article intéressant à consulter sur ce lien.

23 déc. 2013

Inscription à l'Université Citoyenne® HEM 2014

L'HEM, Institut des Hauts Etudes en Management ouvre l'inscription à son programme annuel Université Citoyenne au titre de l'année 2014.

Une présentation en chiffres sur cette vidéo.


L'inscription est accessible depuis ce lien.

Programme des conférences:
Source:

Au plaisir de vous y retrouver ;)


3 nov. 2013

Votre avis nous intéresse

C'est pour le lancement d'un magazine électronique, avec des amis nous administrons un questionnaire afin de recueillir les attentes d'une communauté ciblée, il s'agit de personnes comme vous et moi, qui ont une passion pour l'écriture, ils écrivent sur ce qui les passionnent, le partagent avec le monde et le discutent avec les autres.

Ce sont des étudiants, des ingénieurs, des professionnels, des leaders d'opinions, juste des passionnés: de la science, le management, la société, l'art, l'économie, l'ingénierie ...; Ou simplement des personnes susceptibles d'apporter un avis précieux à tout débat, dans le creux de la diversité et variété d'analyses et d'opinions.

Il est donc de bonne guerre de vous écouter, mettre les moyens pour vous encourager, vous donner la parole via cette plate forme qui verra le jour (on l’espérant très prochainement inchae ALLAH).

Ce questionnaire est à votre disposition ci-après:
Mais vous pouvez aussi le partager auprès de personnes intéressées de votre entourage en leur envoyant simplement ce lien:

https://docs.google.com/forms/d/1lReWGaCnfekA5YDGx0aqZAJYMN9fPHMkZ1juf1HSf4I/viewform


27 oct. 2013

Le(s) bon(s) côté(s) de la crise!

Cette crise économique a fait couler beaucoup d'encre: à l'analyser, la comprendre, la stimuler dans des modèles d’économétrie tentant de maîtriser ses mécanismes, peut être dans le noble but d'éviter sa reproduction dans le futur.

Considérant l'exemple du verts moitié vide et moitié pleine, la question que je me pose est combien d'articles avez vous vu ou lu traitant du bon, ou des bons côtés de la crise? Vous pouvez mettre votre réponse en commentant cet article avec le lien si vous le souhaitiez.

En matière de gestion, on considère que chaque événement doit être considéré sous ses différents côtés afin de mieux le gérer, bien gérer veux dire en résumé: tirer profit des avantages dont vous disposez afin de surpasser les contraintes que vous affrontez.

Personnellement, je n'ai vu aucun article osant traiter du côté positif de la crise, peut qu'écrire dans ce sens peux sembler d'une folie extrême au moment où des entreprises remettent les clés, beaucoup de monde rejoins les bancs du chômage et le morale de monsieur tout le monde ne peut être pire que ça ...

Hier matin, en feuilletant un article traitant de quelques astuces pour surfer sur la crise, mon attention est
attirée par l'astuce 31 (recruter en interne): l'idée donc consiste à développer l'employabilité à travers l'élargissement du champs d'action/responsabilité de vos collaborateurs. Par l'exemple on peux imaginer l'informaticien qui s'occupe aussi de la logistique ou la comptabilité, le responsable des ressources humaines se donnant aux tableaux de bords drivant la production: ceci est synonyme de plus de travail, de stress et de responsabilité.

Le bon côté à voir est cette montée en compétence des collaborateurs évidement due à l’acquisition de nouvelles compétences, ils gagnent en polyvalence, ceci nourrit l'esprit de entrepreneuriat et du challenge, tout en capitalisant sur la même expérience. Ceci les valorise sur le marché du travail et par conséquence valorise l'entreprise aussi comme étant un great place to work.

Qu'en pensez vous? 





13 oct. 2013

Solution complète des solutions complètes

   Dans un monde marqué par la crise, le pouvoir d'achat et capacité d’investissement qui baissent
continuellement, l'entreprise est amenée plus que jamais à repenser son offre, en contenu, en marketing, en coûts de fabrication, réduire la masse salariale, faire monter les ressources humaines en compétences etc...

Certains professionnels, optent pour la fortification de leur marché existant avant de se donner à développer de nouveaux marchés, je trouve que c'est intéressant, ceci ne vas pas à l'encontre du développement de nouvelles part de marché, car de toutes façon c'est une nécessité, lorsque vous ne le faites pas, les autres le font. Seulement que je trouve très pertinent voir noble de portée plus d'intérêt à son marché existant, valoriser ses clients habituels en les fidélisant, en proposant plus de produits, de services qui sont pertinents pour eux et qui font du sens. À partir de ce moment on parle de solution!

Une solution complète, c'est une offre qui vas penser à votre besoin ponctuel d'aujourd'hui, mais qui
vas aussi considérer le contexte de votre besoin ou problématique, c'est donc une approche qui est plus orientée connaissance client, ses besoins oui, mais aussi ses intentions et projets à venir.
Proposer une solution complète passe avant tout par une montée en compétences des ressources humaines, par leur motivation et donc d'une optimisation en investissements de formation, acquisitions (en amont et/ou aval) afin de compléter l'offre produits/services ou juste une meilleur maîtrise des coûts et donc plus de marges ou juste de compétitivité.

L'être humain a toujours agit sous la contrainte, historiquement c'est lors des guerres mondiales que l'humanité a gênée plus d'inventions, en période de crise économique (qui est aussi une contrainte vitale), les professionnels innovent en pensant à fortifier leurs ventes, autrement dis (vendre plus en augmentant la valeur du panier moyens), l'approche commerciale des entreprises est donc passée d'une approche produit, à une approche solution, voir solution complète. Est-ce que la solution complète qu'une entreprise vente aujourd'hui est vraiment la solution complète?

C'est question est motivée par le fait comme déjà dis que l'humanité agit et innove sous l'effet de la contrainte
(guerre, économie, manques de ressources etc. ...), et puis qu'on ne peut prédire toutes les contraintes que l'on peut rencontrer dans le futur, on ne peut que considérer les solutions complètes d'aujourd'hui comme des solutions complètes pour aujourd'hui, et pour aujourd'hui seulement.

A mon sens, la solution complète des solutions complètes et la solution qui vas considérer les besoins d'aujourd'hui, mais aussi les besoins du futurs, qui vas sur tout considérer la contrainte écologique, la santé plantaire, l'impact sur l'environnement dans les 20 voire 50 ou 100 ans à venir.

On ne peux se limiter à une vision qui considère notre actuel, et qui ignore le futur des générations à venir, le futur de nos enfants et des enfants de nos enfants! Qu'en pensez-vous?

7 oct. 2013

L’E-Démocratie



L’E-Démocratie correspond à l’utilisation des moyens technologiques notamment internet dans les processus de vote classiques.
Quel est le contexte historique et l’avenir de l’E-Démocratie ? Quels impacts et/ou valeur ajoutée peut-elle apporter ? Quelles sont les mécanismes et infrastructures indispensables pour la réaliser et mesurer son utilité ?


Selon Wikipedia, le terme de la E-démocratie est apparue dans le milieu des années 1990, toutefois c’est Theodore Lewis Becker auteur de The Future of Teledemocracy qui a créé le terme Téledémocratie en 1981 (1). Durant l’interview qui l’a eu en 1984 avec Robert Gilman, M Becker inclue dans la Téledomocratie toute forme de télécommunication en générale : la télé, le téléphone, ordinateurs, radios, … (2).

«L’E-démocratiser », consiste à rendre les procédures et mécanismes classiques de vote et référendums plus souples et plus efficaces ! Ceci passe par une virtualisation de la démocratie en faveur de la démocratie directe, cette dernière se définie comme le régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir sans l’intermédiaire de représentants.
L’impact d’une telle approche et application de la démocratie est très positif :
    • Gain de temps;
    • Transparence et traçabilité;
    • Flexibilité et souplesse;
    • Compétitivité approuvée;
    • Crédibilité et certification des résultats;
  • ... 
L’E-démocratie vas aussi encourager les jeunes à participer activement à la prise de décision, interagir en communauté, enrichir les débats et donner leur avis sur comment ils voient leurs avenirs, l’E-démocratie c’est aussi plus de sécurité, de liberté, d’anonymat et d’ouverture sur tous les composants d’une nation !
M Becker l’a bien dit : tous les moyens de télécommunications sont concernés ! Mettre l’accent sur internet ne vas pas à l’encontre, mais plus tôt c’est un des canaux les plus puissants aujourd’hui :

L’internet a révolutionné le monde, changeant ainsi nos habitudes de tous les jours, le socialhttps://twitter.com/Maroc_eGov est plus passé au virtuel, beaucoup de services administratifs principalement dans les pays industrialisés sont devenus complétement opérationnels via internet, au Maroc la situation laisse encore à désirer bien que les initiatives ne manquent pas : Stratégie Maroc Numérique 2013 ou le service watiqa.ma qui serve actuellement quelques régions du royaume et il est encours de généralisation sur l’ensemble des régions et villes. 


Internet est donc indissociable d’une telle approche de la démocratie, pour les jeunes et les générations juniors de nos jours, il s’agit d’allier l’agréable à l’utile, mais ce n’est pas forcément le cas de la génération de nos parents et grands-parents ! Il faut donc les initier aux TIC, plus encore il faut mettre le focus sur la scolarisation, car de nos jours et malheureusement encore l'école est un basique qui n'est pas accessible à tous les enfants; Qui dit scolarisation dit aussi lutte contre l’analphabétisme, le Maroc d’ailleurs marque des points sur ce volet (3).
Parmi les contraintes de la Téledémocratie, il faut citer l’identification des citoyens et la confiance qu’ils accordent aux NTIC.

Dans un monde dynamique caractérisé par le changement perpétuel et rapide, la e-démocratie
s’imposera par nécessité et retrouvera sa place, en effet l’accès à l’information est à la portée de tous, sa discussion et son débat est devenu plus communautaire sur les réseaux sociaux, il convient donc de s’y préparer et de leader ce changement : concevoir les plans et les budgets, les appliquer, contrôler/mesurer et les rectifier afin de prendre de l’avance sur ce terrain stratégique.


Sources

25 sept. 2013

Pourquoi être sur Twitter?

Pour ceux qui ne le connaissent pas, chose qui m'arrive des fois lorsqu'on j'en parle dans mon entourage, Twitter est un réseau social tout comme Facebook et compagnie ...

Ce que j'apprécie sur ce réseau est le fait qu'il est:

  • Open: ouvert à tout le monde, on peux y contacter tous les membres qui y sont via des Tweets!
    Pas obligé de passer des barrages ou barrières, (sauf si vous êtes bloqué par votre interlocuteur ;)).

    On y partage donc du multimédia, du texte et des photos/images.

  • Public: une sorte de communauté dont les interactions entre membres sont accessibles au public, ce
    qui renforce donc un trait de transparence et de crédibilité. Les membres souhaitant garder leurs Tweets à l'abri de l'accès (consultations/interactions indésirables) du public ont le choix de protéger leur Tweets, en activant l'option correspondante. Votre compte appraît donc comme ça:
    La fonctionnalité est bien expliquée sur les pages d'aide sur ce lien.
  • Concis: Pas plus de 140 caractères par Tweets! ne me demandez pas pour quoi car moi même je l'ignore, bref, c'est comme ça, prenez le ainsi et faites avec, avec un tel espace, obligé d'être concis et
    précis voir d'utiliser un de ces raccourcisseurs d'URL tel que Goo.gl qui doit pointer vers une bonne récitation au cas où l'espace ne soufis.
  • Le #HashTag: c'est fameux dièse # qu'on obtiens en combinant les deux touches Alt Gr et le 3 du haut de votre clavier, ce dièse est donc place juste avant le terme faisant la thématique de votre message, exactement comme ça #HashTag .
  • S'informer: la fonctionnalité Suivre ou Follow permets d'être au courant de tous les Tweets des membres qui ont les mêmes centres d'intérêt que nous.
  • Temps réel: Grâce à l'option activer les notifications sur mobile, soyez averti en temps réel des nouveaux Tweets des membres que vous suivez ;)
  • Collaboration WW: collaborer d'une façon universelle et Word Wide! c'est un nouveau concept unique sur Twitter, exemple: je cherchait des informations sur un onduleur pour une demande que j'avais reçu, n'ayant pas trouvé les informations sur le site du fabricant, ni avec les moyens mis à ma disposition, j'ai eu le réflexe de poser la question sur Twitter! Oui oui :), et la réponse était immédiate, efficace, et rapide ;)

    Enfin, le Pouvoir du Social Media: il s'agit de la crédibilité et force que vous puisez du nombre de suiveurs que vous avez pour communiquer et résoudre les problématiques qu'on peux rencontrer dans la vie de tous les jours, avec son opérateur téléphonique, exprimer son avis sur un programme télé que vous avez aimé ou pas aimé, etc ...
    Ou encore:


    Une bonne connaissance de ce réseau passe absolument par son utilisation, il faut au moins le tester en créant son compte, je me rappelle encore du jour où un de mes collègues m'en a parlé, j'ai dis: hmm, pourquoi faire, ça sert à quoi, ...?!
    Et bien la réalité aujourd'hui c'est que je n'arrive pas à m'en passer :)

    Voilà donc, merci pour votre lecture, vous me trouverez réactif pour toute question portant sur l'utilisation de Twitter, n'hésitez pas à laisser vos questions en commentant ce post.



15 sept. 2013

Salon du eCommerce 2013 @Casablanca

Le eCommerce, voici un rdv à ne pas rater! Une occasion d'assister à la rencontre professionnels du domaine, voir participer à l'échange afin d'influencer ou juste contribuer par son point de vu sur le sujet.

Une recherche sur Youtube renseigne déjà quelques enregistrements, je vous ai sélectionné celui-ci:


Qui dit eCommerce, dit aussi paiement électronique, personnellement j'aimerai bien savoir et comprendre pourquoi:
  • Les marocains n'ont pas accès à PayPal?
  • Sur nos cartes de crédit est écrit "Valid only in Morocco"?
  • Comment certains font de leur mieux pour luter contre le piratage en même temps que des solutions de paiement électroniques n'existent pas au Maroc?
  • Qu'est ce qui fait la légitimité de frais supplémentaires pour avoir une carte de crédit internationale?
  • Pourquoi en plus du prix à payer, des frais supplémentaires pour chaque transactions sont prélevées par les banques offrant la carte de paiement internationale? 
Envie de mettre du votre et être présent parmi nous, rencontrer quelques figures nationales du sujet du eCommerce et du ePaiement, @Blogproma, Hamza Aboulfeth fondateur de Genious (le seul organisme accrédité en Afrique du Nord pour la gestion des noms de domaine).

Visitez donc salon-ecommerce.ma pour vous faire une première idée du contenu, et inscrivez vous!

N'hésitez pas à me Tweeter en passant au salon, ça me fera plaisir de discuter avec vous!


Follow @OneAbdellah